Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

savoircpouvoir

savoircpouvoir

Ce blog a pour objectif de montrer notre monde sous un autre angle et de vous révéler des informations plus ou moins "omises " par nos médias de masse.


Election présidentielle : la grande duperie

Publié par savoircpouvoir sur 19 Avril 2012, 17:50pm

Catégories : #Politique

A quelques jours du premier tour des élections présidentielles, les différents courants politiques rivalisent de promesses et d’affirmations incendiaires pour attirer la sympathie du peuple prétendu souverain. A les entendre, les « Goldman Sachs », les « instances oligarchiques européennes », le FMI, la Banque mondiale, les « Agences de notation » et autres grands financiers de la planète peuvent trembler… ; le peuple arrive et va remettre de l’ordre grâce à l’action énergique de ses représentants issus de l’onction démocratique. Il est malheureux de voir des millions de Français se faire gentiment berner par ces pharisiens qui ne sont que les employés au service d’une oligarchie planétaire affichant avec de moins en moins de discrétion son autorité et sa toute puissance. Peut-on croire qu’au lendemain du 2è tour, l’employé appelé à occuper l’Elysée sera en mesure de sabrer l’armée oligarchique à l’origine des mesures néolibérales dévastant les classes moyennes et détruisant les traditions propres à la civilisation de chaque pays ?


Il serait trop long d’énumérer les soutiens oligarchiques apportés aux politiciens. Contentons-nous de citer l’appui apporté par l’oligarque canadien Paul Desmarais à Nicolas Sarkozy dans sa conquête du pouvoir en 2007. Ce dernier sut lui exprimer ses remerciements en lui accordant la plus haute distinction, la « grand’croix » de la légion d’honneur[1]. Nous invitons le lecteur à s’intéresser à la toute puissance et influence de Paul Desmarais faiseur de rois en liaison avec les très élitistes instituts « Trilatérale » ou « CFR » et bien d’autres.

Peut-on dire que le Front National représente une exception ?

Le parti socialiste et l’UMP, c’est-à-dire l’UMPS, se conduisent comme les frères jumeaux de l’idéologie néolibérale. Au Parlement européen, courroie de transmission des ordres oligarchiques, leurs représentants votent comme un seul homme, sauf exception, les mesures promouvant le néo-libéralisme. Le Mécanisme Européen de Stabilité (MES) entrant en vigueur en juillet 2012, véritable machine oligarchique à vampiriser les Etats européens et disposant d’une immunité totale, est une étape décisive permettant l’emprise des dirigeants occupant le sommet de la pyramide sur le malheureux vulgum pecus. Les partis d’extrême-gauche (NPA ou lutte ouvrière) combattent le mondialisme libérale pour le remplacer par un autre mondialisme ou « altermondialisme » conduisant tout droit à la gouvernance mondiale. Cette fameuse « Internationale » est reprise sans vergogne par David Rockefeller qui, dans ses Mémoires au titre du chapitre 27 », affirme avec force sa joie d’être « Internationaliste et fier de l’être ». Cette tradition « internationaliste », nous la retrouvons chez Jean-Luc Mélenchon à la tête du « Parti de gauche » prônant un brassage et une naturalisation tous azimuts des populations de toute origine permettant une babélisation complète de la France. Il est vrai que son appartenance à la franc-maçonnerie favorisant l’instauration d’une « République universelle » (sous-entendu d’une gouvernance mondiale) et d’une humanité indifférenciée est dans la suite logique des choses. Peut-on dire que le Front National représente une exception ?


Sous la direction de Marine Le Pen, force est de constater que le Front National favorise apparemment de nombreuses mesures en faveur de la défense de la France, du peuple français et de ses traditions. Cependant, comme pour toute chose, il est nécessaire de gratter l’enduit afin de voir si des vices cachés n’existent pas. La psychologie est nécessaire pour capter l’attention des masses. Quand on ne peut pas détruire une menace, on la canalise. Il est toujours bon de donner de l’espoir. La réalité dérange et notre fabuliste national, Jean de la Fontaine, affirmait déjà à son époque que « L’homme est de feu au mensonge, mais de glace à la vérité ». Ce sont toujours les minorités qui imposent leurs vues face à des opinions publiques toujours impulsives et irréfléchies. Il est vrai que le « péché contre l’esprit » n’est pas donné à tout le monde. D’ailleurs à la lecture de cette formule, peu de personnes sont en mesure de comprendre cette expression et ses implications. L’esprit classique propre à « l’honnête homme » est une denrée quasi-disparue. Cependant, essayons de nous plier au réel et à un minimum de logique.

Adrien Abauzit persiste et signe en  rappelant que certains amendements en faveur du marché transatlantique ont été votés par les représentants du FN dont Marine le Pen.

Dans sa réponse à Bruno Gollnisch, Adrien Abauzit[2] persiste et signe en  rappelant que certains amendements en faveur du marché transatlantique ont été votés par les représentants du FN dont Marine le Pen. Sauf manipulations de la part du site internet (nécessitant dans ce cas des poursuites judiciaires) présentant les amendements et les votes en faveur du marché transatlantique, force est de constater qu’il y a quelque chose qui cloche. Les défenseurs de la cause nationale devraient systématiquement voter contre ces amendements. Pourquoi n’entend-on nous pas à la télévision, à la radio ou dans les meetings les dirigeants du FN rappeler systématiquement ce point essentiel (bien plus important que la suppression des radars automatiques) que la finalité de la construction européenne est la mise en place théoriquement pour 2015 d’un bloc euro-atlantique politique, économique et militaire. C’est la clef de voûte du système lui-même s’intégrant dans une gouvernance mondiale. Cet élément essentiel déterminera l’avenir de tous les Européens et Nord-américains jusque dans leur vie de tous les jours … excusez du peu. Tout le programme du grand marché transatlantique est sur le site de la Commission européenne[3]. Alors, je demande aux lecteurs, pourquoi le FN s’abstient d’en parler dans tous les médias en dehors du fait d’évoquer dans son programme sa volonté de s’extirper « de la logique euro-atlantique »[4] ; expression bien fade ne révélant pas le programme politique de grande envergure engagé de part et d’autre de l’Atlantique pour réussir l’instauration d’un G2 (Europe/Amérique) pour reprendre l’expression de la Fondation Bertelsmann.

Le FN s’enfonce dans son erreur en évoquant dans son programme l’instauration d’une alliance trilatérale « Paris-Berlin-Moscou » dans le cadre d’une « union paneuropéenne ».

Qui plus est, le FN s’enfonce dans son erreur en évoquant dans son programme l’instauration d’une alliance trilatérale « Paris-Berlin[5]-Moscou » dans le cadre d’une « union paneuropéenne (d’Etats souverains) ». Depuis des années, nous nous évertuons à dénoncer l’institut « Union paneuropéenne » qui est une des branches du mondialisme. L’Union paneuropéenne créée en 1921 par Richard de Coudenhove-Kalergi et bénéficiant de l’appui financier de la banque juive germano-américaine des Warburg milite pour une Europe unifiée s’intégrant dans une gouvernance mondiale comme le rappelait dès 1925 son fondateur dans un rapport adressé à la Société des Nations (SDN)[6]. Son programme proclame son attachement à un « patriotisme européen couronnement des identités nationales », sa volonté d’une « Europe forte politiquement unie », à « l’auto-détermination des peuples » et le droit des groupes ethniques au « développement culturel, économique et politique ». Comme nous avons pu le prouver dans nos ouvrages « Minorités et régionalismes » et « La décomposition des nations européennes », les présidents de la Paneurope Allemagne (Siegbert Alber[7] et Alfons Goppel[8]) ont joué un rôle déterminant dans l’élaboration de la charte des langues régionales et de la Convention-cadre pour la protection des minorités. L’application de ces documents en France conduirait à la dislocation du pays. Ajoutons à cela que les principes paneuropéens prônent dans le texte un œcuménisme où se mêle christianisme, judaïsme et Islam pour l’Europe. C’est par définition l’objectif même du mondialisme de créer une purée spirituelle digne de Vatican II qui n’est autre que 1789 (autre étape décisive du mondialisme) dans l’Eglise.

Après la mort d’Otto de Habsbourg en juillet 2011, président de la Paneurope, la mémoire de celui-ci a été saluée par des hommages appuyés de la part du FN, ce dont on ne peut que s’affliger.

Quand Marine le Pen condamne avec raison la loi Giscard-Pompidou de 1973 obligeant la France à s’adresser à des acteurs privés pour se financer moyennant des taux d’intérêts prohibitifs, nous rappelons que l’employé Georges Pompidou à la Banque Rothschild était le trésorier de… la Paneurope France dans les années 1960[9]. Que cette même Paneurope organisait en 1966 son Xè Congrès appelant à la mise en place d’une monnaie unique avec comme participant Valéry Giscard d’Estaing[10]. Alors, pourquoi s’entêter à vouloir créer une Union paneuropéenne qui n’est qu’une autre branche du mondialisme au même titre que le luthéranisme et le calvinisme sont des branches distinctes reposant sur un socle commun : le protestantisme. C’est soit de l’ignorance soit de la bêtise. Après la mort d’Otto de Habsbourg en juillet 2011, président de la Paneurope, la mémoire de celui-ci a été saluée par des hommages appuyés de la part du FN ce dont on ne peut que s’affliger[11]. Un véritable défenseur de la culture européenne ne peut pas se référer aux principes véhiculés par la Paneurope qui sont d’esprit messianique.

Qu’attendent les dirigeants du Front National pour dénoncer la Fondation franco-américaine financée par les oligarques du monde entier ?

Qu’attendent les dirigeants du Front National pour dénoncer la Fondation franco-américaine (FAF, French-American Foundation)[12] financée par les oligarques du monde entier[13]. Recrutant après sélection des « Young Leaders » appelés à occuper des postes élevés, on trouve dans la liste des heureux élus français[14] : François Hollande, Arnaud Montebourg ou encore le porte-parole du parti socialiste Pierre Moscovici au même titre qu’on trouve sa consoeur Young Leader, Nathalie Kosciusko-Morizet, porte-parole du candidat à la présidentielle Nicolas Sarkozy. Rappelons aussi la présence d’Emmanuelle Mignon au côté de Sarkozy membre de son équipe de campagne. Qu’attend le FN pour dénoncer l’UMPS où l’on retrouve ces atlantistes des deux côtés de la barrière ? Imaginez Marine le Pen dénonçant lors d’une émission de grande écoute la Fondation franco-américaine, ses buts (le grand marché transatlantique) et les personnes recrutées dans le cadre des Young Leaders. Cela serait une parfaite démonstration de la collusion entre ces deux partis et nous pouvons penser que des Français largement ignorants de ces faits commenceraient à se poser de légitimes questions. Pourquoi ne le fait-elle pas ?

Les dirigeants du Front National n’ont pas évoqué et condamné l’existence du parlement juif européen.

Le 16 février 2012, dans les locaux du Parlement européen, un grand événement a eu lieu : la création d’un Parlement juif européen[15]. A notre connaissance, les dirigeants du Front National n’ont pas évoqué et condamné l’existence de ce parlement[16]. Le FN toujours prompt à condamner le communautarisme musulman n’a rien dit au sujet du parlement juif européen qui est un magnifique exemple de communautarisme au profit d’une minorité de 3 millions de juifs européens. Comme le dit d’ailleurs avec clarté un des vice-présidents de ce parlement, Joël Rubinfeld, « Le Parlement juif européen a pour vocation de rassembler et coordonner les voix des communautés juives à travers le continent européen »[17]. Comme communautarisme, on ne fait pas mieux. Imaginez la création d’un Parlement musulman européen, nous aurions tous les dirigeants du FN à brailler avec raison leur indignation.

Dire que Marine le Pen est « la candidate la plus antimondialiste ou la moins mondialiste » n’a pas de sens. Au même titre qu’on a le Sida ou qu’on ne l’a pas, on est mondialiste ou on ne l’est pas.

Au vu de ces quelques exemples, on peut largement douter de la vocation du FN à défendre les intérêts nationaux et classiques de la France hérités du baptême de Clovis. Dire que Marine le Pen est « la candidate la plus antimondialiste ou la moins mondialiste » n’a pas de sens. Au même titre qu’on a le sida ou qu’on ne l’a pas, on est mondialiste ou on ne l’est pas. Le socle des références doit être sans taches. Qu’on soit obligé ensuite par habilité et/ou prudence de mesurer ses propos, cela se comprend. On appelle cela la tactique. Cependant, les référents de base doivent être du granit. Alors, face à la vacuité politique et aux mirages représentés par certaines personnalités, faisons la grève du vote afin de laisser tourner la machine électorale à vide. Le système qui se drape sous les faux oripeaux du peuple souverain, alors que le vrai pouvoir se situe au sein de l’oligarchie, se retrouverait nu incapable de se réfugier derrière le faux nez de la démocratie qu’il manipule sans vergogne. Pensons au film « Invasion à Los Angeles »[18] où le héros arrive à détraquer la machine imposée par le système. Il détruit l’appareil qui permettait de conserver les apparences humaines aux agents chargés de soumettre l’humanité. Sa destruction permet de voir la réalité et de distinguer les humains des monstres. Ne serait-il pas possible de détraquer le système en s’abstenant. Personne ne se présentant dans les isoloirs, l’artifice voulu par le système disparaîtrait et, dans ce cas, nous verrions le comportement de nos bourreaux obligés d’agir à découvert. Il va de soi qu’un peuple entier entrant en rébellion prêt à faire passer un très sale quart d’heure aux dirigeants suprêmes agirait véritablement au service de la salubrité publique.


Pierre Hillard, pour Mecanopolis

Pierre Hillard est docteur en science politique et essayiste français. Il a fait des études d’histoire, de sciences politiques et d’études stratégiques. Spécialiste du « mondialisme », il est notamment l’auteur de Minorités et régionalismes dans l’Europe fédérale des régions (2004), de La Décomposition des nations européennes : de l’union euro-atlantique à l’État mondial (2005), et de La Marche irrésistible du nouvel ordre mondial (2007).



 


[1] http://www.rue89.com/rue-des-erables/sarkozy-decore-desmarais-son-riche-et-discret-ami-canadien

[2] http://www.mecanopolis.org/?p=25254

[3] http://eeas.europa.eu/us/index_fr.htm

[4] http://www.frontnational.com/le-projet-de-marine-le-pen/politique-etrangere/notre-politique-etrangere/

[5] Alliance dénoncée par l’Allemagne qui a conclu le 27 février 2004 « L’alliance germano-américaine pour le XXIè siècle : http://www.spiegel.de/politik/deutschland/0,1518,288388,00.html

[6] Voir l’excellent livre d’Anne-Marie Saint Gille « La Paneurope », Editions Presses de l’Université de Paris Sorbonne, 2003, page 128 et suivantes.

[7] http://www.mecanopolis.org/wp-content/uploads/2010/10/Discours-de-Siegber-Alber.pdf (voir aussi les autres pièces d’archives à partir de l’article publié sur Mecanopolis : http://www.mecanopolis.org/?tag=ethno-regionalisme

[8] http://de.paneuropa.org/index.php/pan/geschichte

[9] http://www.paneuropa.org/fr/intro.html

[10] La paneurope, op. cit, p. 366.

[11] http://www.nationspresse.info/?p=138044

[12] http://www.french-american.org/

[13] http://www.frenchamerican.org/current-supporters

[14] http://www.french-american.org/files/liste-yl-fr-81-10.pdf

[15] http://www.mecanopolis.org/?p=24996

[16] Si cela s’est fait … quelle discrétion.

[17] http://www.rubinfeld.be/publications/articles/269-cent-vingt-elus-au-premier-parlement-juif-europeen

[18] http://www.youtube.com/watch?v=ClyFbJmTwP8

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Articles récents