Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

savoircpouvoir

savoircpouvoir

Ce blog a pour objectif de montrer notre monde sous un autre angle et de vous révéler des informations plus ou moins "omises " par nos médias de masse.


La face cachée de l'Armée Syrienne Libre

Publié par savoircpouvoir sur 22 Août 2012, 21:02pm

Catégories : #Moyen-Orient

La face cachée de l'Armée Syrienne Libre

 

 

 

Syrie : Les rebelles sont soutenus par les services secrets allemands et anglais !

 

Le quotidien allemand Bild am Sonntag rapporte dans son édition du dimanche18 août que l’Allemagne joue un rôle beaucoup plus important qu’on ne le soupçonnait, dans le conflit syrien. Alors qu’officiellement l’Allemagne est fermement opposée à toute intervention militaire contre Damas, ses espions s’activent aux côtés des rebelles… Un bateau espion des forces navales allemandes navigue au large des côtes syriennes et transmet des informations aux services du renseignement américains et britanniques qui à leur tour, les partagent avec les rebelles syriens. Selon le journal, le navire est équipé des moyens techniques d’espionnage les plus modernes du Service fédéral du renseignement allemand (BND) qui lui permettent de suivre le mouvement des unités de l’armée syrienne à une distance jusqu’à 600 km à l’intérieur des terres.

 

Les agents de la BND sont stationnés sur la base de l’OTAN de la Turquie à Adana. Ils transmettent leurs renseignements à des officiers américains et britanniques qui les fournissent ensuite aux rebelles. Un porte-parole du ministère allemand de la Défense confirme qu’il est « correct de dire qu’un navire allemand effectue actuellement une opération dans la région qui doit durer plusieurs mois » mais il nie qu’il s’agisse d’un « navire espion ». Pourtant, le rôle du gouvernement fédéral au service de la coopération internationale est défini comme un grand privilège par le BND ! « Nous pouvons être fiers de la contribution significative que nous apportons pour faire chuter le régime d’Assad » a déclaré un responsable du BND au quotidien allemand. Selon un responsable américain ayant requis l’anonymat, « aucun service de renseignement occidental n’a d’aussi bonnes sources en Syrie que le BND allemand »…

 

L’hebdomadaire Sunday Times, dans son édition du 18 août, dévoile que les services secrets britanniques sont également de la partie. Ils ont aidé les rebelles syriens à lancer plusieurs attaques contre le régime. C’est la première fois que le rôle caché des services secrets britanniques contre le régime syrien est dévoilé au grand public. Sunday Times cite un responsable affirmant que les autorités britanniques « sont au courant et approuvent à 100% » les informations secrètes qui sont transmises depuis leurs bases militaires chypriotes -l’une à Dhekelia et l’autre à Akrotiri- aux rebelles de l’Armée syrienne libre (ASL), en passant par la Turquie. L’information la plus précieuse a concerné les mouvements des troupes loyales au Président Bachar al-Assad, en direction du centre commercial d’Alep.

 

Les rebelles n’auraient jamais pu maintenir les combats en Syrie sans cette aide extérieure. Les puissances occidentales leur donnent des renseignements nécessaires pour leur déploiement sur le terrain et aussi, comme nous l’avons déjà écrit, un appui logistique et stratégique, sans oublier l’appui financier de certaines monarchies du Golfe aux ordres du sionisme.

 

Parti Anti Sioniste

 

URL : www.partiantisioniste.com/articles/1192

Yara Saleh, prisonnière de l’ASL par Thierry Meyssan

 

 

Journaliste de la télévision privée Al-Akhbariya, Yara Saleh a été faite prisonnière avec son équipe par l’Armée syrienne libre. Elle a été épargnée et conservée comme otage alors qu’une vaste mobilisation en Europe faisait pression sur le président français pour qu’il ordonne à ses amis de l’ASL de la relâcher. Finalement libérée par l’armée nationale syrienne, elle a accepté de répondre aux questions du Réseau Voltaire.

 

(Utilisez le bouton "CC" en bas à droite de la vidéo pour afficher les sous-titres en français).

 

Plusieurs centaines de combattants de l’Armée syrienne libre, appartenant à des groupes salafistes et takfiristes distincts, ont convergé vers le bourg d’Al-Tal, le 20 juillet dernier. La plupart n’étaient pas Syriens. Quelques habitants, favorables à la démocratie, les ont accueillis pensant partager les mêmes objectifs. Les combattants ont attaqué le commissariat et fait prisonniers les policiers, dont certains ont été blessés. Ils n’ont accepté de transférer à l’hôpital que les fonctionnaires sunnites et ont refusé que les autres soient soignés. Rapidement, le nouveau Conseil révolutionnaire d’Al-Tal, imposa une loi sectaire. La population fuya la ville, à commencer par les gens qui avaient accueilli l’ASL en rêvant aux promesses occidentales.

 

Les combattants prirent en otage une trentaine de civils, y compris une équipe de la télévision Al-Akhbariya accourue sur les lieux, puis ils se retranchèrent dans le bourg. Les otages furent dispersés dans des bâtiments différents, et déplacés chaque jour. Alors que les combattants espéraient créer sur place un Émirat islamique, le Conseil révolutionnaire, commandé par un déserteur syrien, fut informé d’une attaque imminente de l’armée nationale. Dans une vidéo, il menaça de tuer les journalistes et exigea la levée des barrages autour du bourg pour pouvoir fuir. Ne parvenant pas à obtenir satisfaction, il reçut l’ordre par téléphone satellite de déplacer sa troupe vers une autre localité. Dans la nuit du 15 au 16 août, 500 à 700 hommes, emmenant avec eux leurs otages les plus précieux, sortirent en file indienne à travers la campagne. Lorsque soudain, plusieurs fusées éclairantes illuminèrent la nuit permettant à l’armée nationale d’ouvrir le feu et d’éliminer plus de 200 jihadistes en quelques minutes.

 

Yarah Saleh, journaliste d’Al-Akhbariya détenue depuis 6 jours, eut le réflexe de se jeter à terre pour se protéger. Les autres otages, restés emprisonnés dans le bourg, furent retrouvés au matin et libérés.

 
http://www.voltairenet.org/Yara-Saleh-prisonniere-de-l-ASL

Thierry Meyssan sur les propos de Fabius contre Al Assad et les manoeuvres visant a destabiliser la Syrie
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Articles récents